Labelite

Usinage LAB : principe et mode d’emploi

Certaines pièces à usiner demandant une bonne stabilité dimensionnelle, il est impératif de choisir les bonnes matières premières. Pour ce faire, opter pour des planches de labelites (ou plus communément appelées LAB) semble être la meilleure solution.

Qu’est-ce que le LAB ?

Les blocs de labelite sont composés de résine polyuréthane pure et homogène. Ils se déclinent en différentes densités. On peut ainsi en trouver en 75kg/m², jusqu’à 1000kg/m². Selon leur utilisation, il est possible de les trouver sous forme de planches (la densité peut être alors de 0.15, 0.25 ou 0.30g/ cm3), mais aussi de blocs.

Extrêmement solides, ils peuvent, s’ils sont trop fins, voir apparaitre des tensions. C’est pourquoi il est impératif de connaitre la densité parfaite, en fonction des objets et de leur finalité. Résistant à la flexion mais aussi à la compression, c’est un matériau qui présente de très bonnes qualités.

Il a également la particularité d’émettre peu de poussière pendant le fraisage ; ce qui est un atout pour le personnel humain.  Peu friable, la surface après usinage présente un très bel aspect, ce qui en fait un matériau de choix pour la réalisation de maquettes, par exemple.

Si certains constructeurs optent pour le bois ou pour le polystyrène, qui présentent eux aussi des qualités et des propriétés intéressantes, d’autres ont définitivement adopté le LAB pour la réalisation de leurs maquettes.

Comment usiner le LAB pour une maquette ?

De nombreux constructeurs, notamment dans le domaine automobile, ont besoin de maquettes dans le cadre de l’élaboration d’un nouveau modèle. Avec les propriétés qui sont les siennes, le LAB est un excellent matériau, qu’il faut usiner avec soin.

Pour ce faire, il faut des machines-outils de grande précision, pour façonner la voiture à l’échelle 1. Agissant par le biais de commandes numériques, les données relatives à l’objet sont transmises des fichiers natifs du client jusqu’aux appareils de fraisage, pour un résultat parfait de précision.

Avoir une maquette correspondant en tous points aux cotes et mesures préétablies par les ingénieurs et les designers, permet de valider ou de perfectionner certains points. L’aérodynamique du modèle, mais aussi son aspect extérieur, en général peuvent ainsi être observés en grandeur réelle.

Pour valider les points de sécurité et technologique, il est souvent impératif de passer par la réalisation d’un prototype. Pour cela, passer par les mêmes entreprises spécialisées est un plus pour le client. Il connait la rigueur des mouleurs et autres techniciens à l’œuvre, en symbiose avec les appareils de pointe. La gageure, dans ce dernier point, est de réaliser le premier modèle roulant, avant la mise en production du produit.

Si le secteur automobile est concerné, d’autres peuvent faire appel à des entreprises de prototypages : constructeurs maritimes, aéronavals, ferroviaires doivent montrer leur évolution constante, tant en matière de design que de technicité.

La mousse polyuréthane en bloc, appelée LAB est une option supplémentaire pour les personnes désirant trouver un matériau solide et offrant un résultat probant, pour la réalisation de leurs maquettes.